Si l’on vous dit ”dormir” et ”prendre un café”, que répondez-vous ? Vacances ? Jour de congé ? Pas du tout ! Il s’agirait, selon une très sérieuse étude de la Loughborough University au Royaume-Uni, des ingrédients indispensables pour combattre la fatigue au travail.

Vous êtes sans doute nombreux à prendre un café pendant votre pause déjeuner en espérant que ce gobelet fumant vous aidera à garder votre efficacité tout l’après-midi. Certains s’essaient peut-être déjà à l’exercice de la micro-sieste, la tête posée sur le bureau. Mais avez-vous déjà tenté d’associer les deux ?

Café et sieste : des salariés productifs et créatifs

Les chercheurs anglais ont découvert qu’en faisant une micro-sieste de 15 minutes après avoir bu un café, on commettait moins d’erreurs. Leurs homologues japonais ont confirmé le résultat en découvrant qu’on avait même une meilleure mémoire en associant les bienfaits d’une courte sieste et le pouvoir énergisant du café. Une bonne nouvelle pour tous ceux qui sentent leurs paupières s’alourdir mystérieusement entre 14h et 15h !

Le fait de dormir donne tout simplement le temps à la caféine d’agir dans votre cerveau pour venir bloquer les récepteurs qui provoquent la somnolence. A votre réveil, vous êtes donc reposé, plein d’énergie et même plus créatif de 35% selon la Nasa !

Le solution contre la fatigue au travail ?

Ces résultats pourraient donner envie à plus d’entreprises de créer des espaces bien-être avec machine à café et salle de sieste. L’idée fait doucement son chemin dans les moeurs même si la France reste en retard sur ses voisins. La ”sieste caféinée” deviendra-t-elle un jour partie intégrante de la vie en entreprise ? L’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *